Suivis et études

Essais en forêt : un contexte surveillé

Les épandages en plantations forestières sont évoqués par les dispositions de l’article 16 du décret du 8 décembre 1997. Or, en attendant l’entrée en vigueur d’un arrêté spécifique concernant le secteur forestier, cette pratique ne peut être autorisée qu’à titre expérimental.
La demande d’autorisation, comprenant un protocole expérimental et un protocole de suivi, est déposée auprès de la Mission Interservices de l’Eau (MISE) ou du service Environnement de la DDAF concernée, et est soumise à l’avis du Conseil Départemental d’Hygiène (CDH).
Epandage en forêt

Du Fertifond P comme support de culture

Parmi les solutions de diversification envisagées, le SIAAP a confié à SEDE Environnement l’étude de l’utilisation de compost en horticulture. A cet effet, SEDE Environnement étudie les possibilités techniques et réglementaire pour remplacer une partie du terreau utilisé habituellement dans des tapis de fleurs (procédé breveté) par du compost de boues.

Le tapis de fleurs est un procédé qui permet de livrer des tapis «prêts à poser» pour un fleurissement facile et rapide des espaces verts.

Qu’est-ce que la revégétalisation?

La revégétalisation consiste à semer ou planter tout type de végétaux (gazonnants, buissonnants, arbustifs ou arborescents) dans l’objectif d’insérer harmonieusement et/ou de protéger un aménagement, en particulier contre l’érosion.

Très souvent, ces aménagements ne disposent pas de terre végétale de qualité suffisante, pour l’implantation de la végétation. Un apport de matière organique est donc nécessaire.

Cette matière organique permet d’améliorer les caractéristiques physiques, chimiques et biologiques des substrats.