Suivi de campagne

Réunions de secteur de janvier à février 2024 : le bilan de la campagne d’épandage 2023

Le SIAAP organise dans le cadre de sa certification Qualicert, sur les différents secteurs du périmètre d’épandage des boues de Seine aval, des réunions auxquelles sont conviés tous les acteurs de la filière : agriculteurs, prestataires de transport et d’épandage, élus, administrations. Cette année la participation était stable comparée à l’année précédente et les échanges ont été tout aussi riches.

 

Les réunions de secteur pour la campagne 2023 se sont déroulées à tour de rôle du 25 janvier au 27 février 2024 sur les six secteurs illustrés sur la carte ci-contre.

Ces réunions représentent un moment d’échange privilégié avec les différents acteurs de la filière et ont permis de dresser un bilan de la campagne 2023 et d’évoquer les perspectives envisagées pour la campagne 2024.

Plusieurs sujets ont été abordés lors de la présentation : 

  • Présentation du site Seine aval et de sa filière de valorisation des boues
  • Outils de communication : https://bouesseineaval.siaap.fr/ et extranet
  • Actualités réglementaires : projet socle commun.
  • Suivi des substances RSDE (rejets des substances dangereuses dans l’eau) dans les boues
  • Réflexion et perspectives autour de la valorisation des boues de Seine aval
  • Biodiversité des sols : définition et méthodes de mesure ; pratiques agricoles susceptibles d’influencer la biodiversité.

En complément, les invités ont sollicité le SIAAP et SEDE pour avoir plus d’informations sur les sujets suivants : 

  • Livraison : communication agriculteur, méthodologie 
  • Compostage : devenir des boues déclassées du fait des paramètres microbiologiques
  • Evolution réglementaire (socle commun) : sujet cuivre/agriculture bio, devenir des boues non conformes et impact de l’augmentation de la fréquence d’épandage (€€€) 
  • Odeurs boues

Au total, les réunions de secteurs pour la campagne 2024 ont rassemblé environ 150 personnes réparties comme ci dessous :

 

Le SIAAP et son prestataire SEDE mettent tout en œuvre pour une participation plus importante des différents intervenants de la filière. Pour la campagne 2024, les réunions de secteurs auront lieu au cours du premier trimestre 2025.

 

Reliquats azotés en sortie d’hiver 2024 – Mesure de l’effet de la campagne d’épandage 2023

Suite à la campagne d’épandage 2023, des reliquats azotés en sortie d’hiver sont réalisés sur certaines parcelles du périmètres d’épandage afin de mesurer l’azote disponible pour les cultures semées après épandage des boues de Seine aval.

 

Les analyses de reliquat d’azote minéral (ou reliquats azotés) du sol ont pour objectif de donner une estimation aussi fiable que possible des quantités d’azote présentes dans le sol à un moment donné et rapidement disponible pour la plante. 

Cette mesure est primordiale afin d’ajuster le plan de fumure des cultures et ainsi optimiser la fertilisation azotée des cultures.

Ces prélèvements sont réalisés en sortie d’hiver, majoritairement de janvier à fin février, et ce, afin de se rapprocher au plus près du premier apport d’azote par l’agriculteur sur ses parcelles.

La quantité d’azote disponible de reliquats azotés en sortie d’hiver varie d’une année sur l’autre, et ce, en fonction de l’efficacité d’absorption en azote du précédent cultural, de l’intensité du lessivage ou encore de la présence ou non d’un couvert végétal.

Les boues de Seine aval contiennent très peu d’azote : entre 15 et 20 kg/t de NTK disponible suite à un épandage entre 6 et 8t/ha en BTF ou BTC (Boues Thermiques Filtrées ou Centrifugées).

En fonction de la profondeur de sol de la parcelle, les prélèvements se font sur 3 horizons (0-30 cm, 30-60 cm et 60-90 cm) et sont analysés dans un laboratoire accrédité COFRAC (Auréa Agrosciences). Au moment du prélèvement, si la culture en place est le colza, il y est préconisé une analyse biomasse colza, cette procédure s’applique surtout dans le département du Loir-et-Cher. Les résultats sont donnés par horizon, et pour la parcelle, on parle de son “reliquat d’azote” en sommant les résultats analysés de chaque horizon.

Dans le cadre de la filière de Seine aval, ces analyses sont à réaliser sur les bandes témoins et sur certains départements (3 départements sont concernés le Cher (18), la Marne (51) et le Loir-et-Cher (41) : Il y a pour la campagne 2024 une centaine de prélèvements réalisés pour la filière de Seine aval.

Les résultats obtenus sont adressés aux agriculteurs afin qu’ils adaptent leurs apports en azote en fonction du reliquat d’azote des parcelles.

PPE de printemps – Campagne d’épandage 2024

Sur une campagne, les épandages de boues se déroulent principalement entre mi-juillet et mi-novembre. Toutefois, quelques épandages peuvent avoir lieu pendant le printemps pour des assolements spécifiques.  Tout comme la campagne 2023, la campagne 2024 est concernée par des épandages de printemps.

 

Cette année, il est prévu des épandages de printemps dans les départements de l’Aisne, du Loiret et du Val-d’Oise pour un total de 2 295 tonnes de boues de Seine aval répartis comme suit : 

Ces épandages concernent les Boues Thermiques Filtrées (BTF) à hauteur de 893 tonnes et Boues Thermiques Centrifugées (BTC) à hauteur de 1 402 tonnes. Les épandages seront réalisés à raison d’un type de boues par exploitation.

Le programme prévisionnel d’épandage (PPE) de printemps 2024 pour chaque département a ainsi été envoyé aux Directions Départementales des Territoires (DDT) concernées via l’extranet le 5 janvier (Aisne) et le 5 février 2024 (Loiret et Val d’Oise). Ce document présente :

  • les différents intervenants de la filière,
  • les caractérisations des boues de Seine aval (BTC et BTF),
  • les préconisations générales d’utilisation des boues,
  • les modalités de surveillance de la filière,
  • les parcelles concernées par l’épandage.

Le bilan agronomique simplifié de la campagne 2023 est également présenté au début du document étant donné que réglementairement, ce dernier doit être envoyé au plus tard en même temps que le PPE de la campagne suivante. Un bilan agronomique complet sera transmis à l’administration au plus tard en même temps que le PPE de la campagne estivale.  

Les épandages pourront donc démarrer à compter du 15 mars 2024 si les DDT n’émettent pas d’opposition.

 

 

Bilan de la campagne d’épandage 2023

Chaque année, le SIAAP et son prestataire SEDE réalisent une synthèse des chiffres clés de la campagne d’épandage par département via les registres d’épandage transmis auprès des administrations. Les faits marquants et indices de satisfaction des différents acteurs de la filière sont également suivis dans le cadre de la démarche QUALICERT.

 

Les chiffres clés de chaque campagne d’épandage sont synthétisés dans le cadre de la rédaction des registres d’épandage remis aux administrations, au plus tard, le 31 décembre de l’année en cours. Ils sont également présentés à l’ensemble des acteurs de la filière (agriculteurs, prestataires de transport et d’épandage, élus de commune…) dans le cadre des réunions de secteurs, avec un focus sur les données à l’échelle des départements concernés.

Voici un extrait de la synthèse 2023 pour les boues thermiques filtrées (BTF) et boues thermiques centrifugées (BTC) concernant les quantités de boues produites sur l’usine, leurs évacuations en agriculture, et la répartition des quantités épandues par département :

 

La valorisation agricole directe reste la filière principale d’évacuation des boues de Seine aval avec près de 90% des tonnages épandus, le reste étant valorisé sur des plateformes de compostage, et ce malgré une tendance à la diminution des doses d’épandages.
Les départements de l’Aisne, de la Seine-et-Marne, du Loiret et de l’Eure représentent plus de la moitié des surfaces épandues en 2023.

 

Les faits marquants de la campagne 2023

La campagne 2023 est la deuxième concernée par la mise en place d’un lit de 10 cm de paille au fond de chaque benne livrée avant le 15 janvier, conformément à l’arrêté transitoire du 22 novembre 2021 (cf. article “Bilan de la campagne d’épandage 2022”).
Les livraisons ont donc pu avoir lieu du 3 octobre 2022 au 22 septembre 2023 et le paillage des camions s’est déroulé du 03/10/2022 au 19/01/2023, permettant ainsi de livrer environ 19 000 tonnes avant le 15 janvier 2023. Au total 98 tonnes de pailles ont été utilisées. 

D’autre part, la transmission des documents réglementaires et/ou de la vie de la filière auprès des administrations/communes et des agriculteurs via l’extranet du site https://bouesseineaval.siaap.fr/ est désormais accessible aux transporteurs et ETA (Entreprises de Travaux Agricoles) depuis août 2023.

Voici les documents qui ont été transmis au cours de l’année 2023 

  • 12/2022 : Registres 2022 par département
  • 01/2023 : Registres 2022 Communes + PPL 2023
  • 02/2023 : Registres 2022 Agriculteurs + PPE printemps 2023
  • 03/2023 : CR réunion de secteur + présentation des réunions + Mise à jour circulaire 95
  • 04/2023 : Mises à jour circulaire 28 et 60
  • 05/2023 : Mise à jour circulaire 80
  • 06/2023 : CR comité de suivi QUALICERT 2023 + PPE été 2023 + Mises à jour circulaire 18, 27, 41, 45, 51, 77, 78 et 95 + PPL 2023 + PPE Agriculteurs + PPE Communes
  • 07/2023 : PPE 2023 Communes
  • 09/2023 : Conventions agriculteurs + Lettre de la filière + Fiche produit 2024
  • 11/2023 : Conventions agriculteurs + Mise à jour circulaire + PPL 2023 et 2024
  • 12/2023 : Registres 2023 par département
  • 01/2024 : Registres 2023 Communes + Registres 2023 Agriculteurs et fiches apports 2023

Une notification de dépôt de document est systématiquement envoyée par mail afin d’informer les acteurs de la filière concernés.

Comité de suivi de la campagne 2022

Prévu par le référentiel de la certification de services Qualicert, le Comité de suivi vise à échanger sur les actions menées et à venir pour l’amélioration de la qualité de la filière de valorisation des boues de Seine aval, à fixer les objectifs de la politique qualité, et à discuter des actions correctives et d’amélioration, relatives à la filière.

Le Comité de Suivi s’est déroulé sur le site de Seine aval le 25 mai 2023, en présence de 20 participants. A cette occasion, le bilan de la campagne 2022 a été présenté aux différents acteurs de la filière tels que les administrations, transporteurs, agriculteurs et pour la première fois des élus de communes faisant partie du plan d’épandage. Les objectifs Qualité de 2021 ont été partiellement atteints, avec notamment un taux de satisfaction de 100% des agriculteurs et un taux de réponse à l’enquête satisfaction agriculteur de 55%.

Les participants ont ensuite été invités à débattre sur le maintien ou la modification des critères Qualité sur les deux sous-produits (Boues Thermiques Filtrées-BTF et Boues Thermiques Centrifugées-BTC) pour la campagne d’épandage 2024. Les critères Qualité portent sur différents paramètres (matières sèches, teneurs en phosphore, en calcium, en Eléments-Traces Métalliques (ETM) et en Composés-Traces Organiques (CTO)) et servent à la classification des lots de boues :

  • Boues non conformes : une ou plusieurs teneurs ETM ou CTO dépassent les valeurs limites fixées par l’arrêté du 8 janvier 1998. Les boues ne pourront ni être épandues ni être compostés, elles seront envoyées en ISDND (installation de stockage de déchets non dangereux)
  • Boues Seine aval + : respect des critères réglementaires et Qualicert (critères de qualité supérieure). Ces boues pourront être épandues ou compostées. 
  • Boues réglementaires : respect des critères réglementaires et au moins un paramètre est en dehors des seuils Qualicert. Ces boues pourront être épandues ou compostées
  • Boues Réglementaires compostées : boues conformes à la réglementation, mais dont les résultats des analyses microbiologiques dépassent les seuils fixés lors de l’analyse de caractérisation. Ces boues seront envoyées en compostage. 

Les valeurs seuil validées par le comité de suivi sont présentées dans le tableau ci-dessous :

Il a été décidé de maintenir les seuils de la campagne 2023 bien que ceux-ci n’aient été atteints peu de fois sur la campagne 2023 (problématiques de MS sur les BTF et de teneurs en CaO sur les BTF et BTC). En effet, le SIAAP a expliqué que certains changements étaient attendus dans le process de l’usine mise en service de la Nouvelle décantation primaire. Cette nouvelles installation pouvant avec un impact sur les teneurs des boues notamment en ce qui concerne le phosphore et le calcium, il n’a pas semblé opportun de modifier la politique qualité. Il a donc été décidé de maintenir les critères actuels jusqu’au prochain comité de suivi où ils seront à nouveau débattus et, si nécessaire feront l’objet d’une modification pour la campagne 2025.

Les participants ont également souhaité maintenir les objectifs suivants :

  • Le taux de retour des enquêtes satisfaction agriculteurs est maintenu à 55 %
  • L’objectif du taux de satisfaction global est maintenu à 95 % (critères Bien et Très Bien)
  • Le taux de retour des enquêtes satisfaction auprès des administrations est maintenu à 50 %
  • L’objectif de 0 réclamation odeur est maintenu 

Ce comité a été riche d’échanges entre les différents participants et a été suivi de la visite de la station d’épuration pour ceux qui le souhaitaient.